Lexique

Branches de l'Ordre du Carmel
  1. L'Ordre des Grands Carmes, appelé aussi l'Ordre du Carmel de l'Antique observance. Au 16esiècle, on les appelait aussi Carmes chaussés, par opposition aux Carmes déchaux de la Réforme thérésienne.

    Sigle utilisé par les frères et moniales : o.carm.

     
  2. L'Ordre des Carmes Déchaux, appelés aussi Carmes réformés ou Carmes thérésiens.
    Sigle caractéristique commun aux frères et aux moniales : ocd
    Sigle réservé aux fraternités carmélitaines de laïcs : ocds (i.e. Ordre du Carmel Déchaux séculier)

     
Chapitre
Chapitre assemblée de religieux convoquée à intervalles réguliers (triennat ou sexennat par exemple) durant laquelle on délibère sur les sujets intéressant l'ensemble de l'Ordre ou de la Congrégation.

Gouvernement de l'Ordre du Carmel
À la tête de l'Ordre se trouve le Père Général (appelé aussi Préposé Général ou, plus simplement, Général) qui, avec son Définitoire (i.e. avec son Conseil) coordonne la marche de l'Ordre entier. Chaque pays ou région est constitué de provinces ayant à leur tête un provincial qui a droit de regard sur les couvents de son district. Chaque couvent est dirigé par un prieur. Les carmélites relèvent juridiquement de l'évêque ou du Préposé Général. Chaque monastère est autonome et est dirigée par une prieure. Des liens spirituels et fraternels étroits les relient au Préposé Général et à leurs frères carmes des régions où elles vivent. Quant aux Congrégations agrégées et aux Instituts séculiers, ils sont juridiquement autonomes mais ils entretiennent avec le Centre de l'Ordre des relations étroites d'ordre spirituel et apostolique surtout.

Ordre ou Congrégation
Deux termes qui recouvrent sensiblement les mêmes réalités. Il s'agit d'un regroupement de personnes soumises à des règles religieuses communes. Le terme « Congrégation » est plus « moderne » et a été adopté surtout aux 18e et 19e siècles. Le terme « Ordre » est généralement réservé aux communautés dont les origines sont plus lointaines et il a pris un sens plus englobant au cours du temps. Ainsi l'Ordre du Carmel regroupe des communautés de frères, de moniales, des congrégations apostoliques, des fraternités séculières etc...

Ordres monastiques et Ordres mendiants
Les Ordres monastiques (Bénédictins, Cisterciens, etc.) regroupent des moines qui ne font pas d'apostolat direct et qui se suffisent à leurs besoins, puisqu'ils sont des propriétaires terriens. Les Ordres mendiants (Franciscains, Domincains, Carmes, etc.) nés au 13e siècle, ne possèdent pas de biens fonciers considérables mais ils regroupent des membres qui font de l'apostolat direct.

Règle
Texte spirituel et législatif qui sert de « norme » pour les membres d'un Ordre religieux.

 

RECHERCHE

ACTIVITÉS À VENIR

Aucun événement

École d’oraison

Apprendre, approfondir, à l’école des saints du Carmel la pratique de l’oraison pour la vivre chez soi ou en groupe.

Pour la mise en oeuvre les frères carmes proposent un parcours de 6 soirées (modulable selon les possibilités), comportant enseignement, expérience pratique.

Cette école s’adresse aux paroisses, groupes, communautés religieuses. Les frères se déplaceront à cette fin.

Contacter le  Père Prieur
prieur.cap@lecarmel.org 

BULLETIN AMITIÉS CARMÉLITAINES

EPHÉMÉRIDES

le 24 février

1575:  Fondation du 10e Couvent de carmélites à Beas de Segura sous le vocable de Saint-fur45eph du Sauveur.

le 24 février

1896:  Carmel de Dolbeau : Naissance d’Alice Marin, (future Mère Alice-Aimée de l’Enfant-Jésus, fondatrice du Carmel de Dolbeau) à Lowell, aux États-Unis. Son unique frère deviendra jésuite puis évêque et missionnaire en Chine.

Consulter les éphémérides »