Hermann Cohen - Qui es-tu ? - le Carmel

le Carmel

Le 16 juillet 1850 Hermann monte dans le train à la gare de Lyon en direction d'Agen. Après une seconde retraite commencée le 31 juillet, il demande humblement son entrée chez les Carmes déchaux. Durant les quinze jours qu'il venait de passer avec eux, il avait compris que cette vie de contemplatif et de travail sous le regard de la Vierge Marie ne pouvait que le conduire au Bonheur.

Appel à Rome
Les règlements interdisent l'admission au Carmel d'un nouveau converti du judaïsme. On fait appel à Rome. Après plusieurs semaines, Hermann reçoit une réponse négative à sa demande de dispense. Il quitte immédiatement le couvent du Broussey. La Providence, qui guide de façon magistrale cet enfant d’Israël déterminé à rencontrer le Pape s'il le faut, lui réserve une nouvelle surprise.

Rencontre avec les supérieurs de l’Ordre
En effet, les supérieurs de l’Ordre se sont réunis, avec un certain retard à cause des conjonctures politiques. On reçoit immédiatement le jeune homme, mû d'une ardeur peu commune pour travailler à la cause de Dieu. Le lendemain, jour de la fête de l'Exaltation de la Sainte Croix, le Conseil général l’accepte à l’unanimité. Désormais confirmé dans sa vocation érémitique, Hermann marchera avec plus de sûreté sur les traces du prophète Élie.

RECHERCHE

ACTIVITÉS À VENIR

Aucun événement

École d’oraison

Apprendre, approfondir, à l’école des saints du Carmel la pratique de l’oraison pour la vivre chez soi ou en groupe.

Pour la mise en oeuvre les frères carmes proposent un parcours de 6 soirées (modulable selon les possibilités), comportant enseignement, expérience pratique.

Cette école s’adresse aux paroisses, groupes, communautés religieuses. Les frères se déplaceront à cette fin.

Contacter le  Père Prieur
prieur.cap@lecarmel.org 

BULLETIN AMITIÉS CARMÉLITAINES

EPHÉMÉRIDES

Il n'y a aucun éphéméride aujourd'hui.